lundi 1 décembre 2014

Sri Lanka, la "resplendissante petite île".



En revenant du Sri Lanka, vendredi soir dernier, j'ai eu la surprise de découvrir un très beau reportage sur cette destination dans la dernière édition de la revue QuébecOiseaux. J'aime beaucoup la plume et les photos de François Gravel et l'article qu'il a écrit rend un bel hommage à la "resplendissante petite île". C'est de cette façon que notre guide ornithologue expert, Amila Salgado, nous a traduit le nom du Sri Lanka.

Après deux semaines passées dans les Western Ghats, dans le sud ouest de l'Inde, l'arrivée sur cette île a sur moi l'effet d'un baume apaisant. Non pas que je n'ai pas aimé l'Inde, bien au contraire, mais il y a des gens partout et en grand nombre. Cette masse mouvante crée une effervescence qui se traduit trop souvent par un trafic routier dense et bruyant. Il devient difficile de retrouver un peu de quiétude dans tout ce brouhaha. En ce premier jour en sol sri lankais, c'est une rue presque déserte qui s'étire en face de notre hôtel situé dans un secteur de Negombo, à une quarantaine de kilomètres au nord de Colombo.






Et comme nous le dira plus tard Athula, le chauffeur engagé par Amila, c'est quand même un peu singulier que l'aéroport de Colombo se trouve éloigné de 40 kilomètres au nord de cette même ville et à quelques kilomètres seulement de la petite ville de Negombo. Mais on n'en est pas à une contradiction près au Sri Lanka.

Un rapport complet de ce voyage sera bientôt disponible sur mon site web. Il sera écrit par Anne, qui ajoutera également son grain de sel photographique, et je m'occuperai des photos des oiseaux et des animaux rencontrés. Entre temps, voici quelques photos pour vous faire patienter.



Ça fait longtemps que je rêvais de rencontrer un Paon bleu / Pavo cristatus / Indian Peafowl en milieu naturel. Alors que nous n'en avons pas rencontré beaucoup dans le secteur sud ouest de l'Inde, il est abondant au Sri Lanka. Et oui, j'en ai même photographié en train de faire la roue. À suivre dans un prochain billet..

 
Les "oiseaux d'eau" sont observables en grand nombre dans les différents parcs du Sri Lanka. Le Blongios de Chine / Ixobrychus sinensis / Yellow Bittern est abondant dans les marais envahis par les plantes vertes. C'est tout en défi que d'en repérer un dans la végétation dense, mais l'effort en vaut la chandelle, car il devient alors un sujet idéal pour le photographe en mal d'oiseau immobile.


Les colibris n'existent pas dans l'Ancien Monde. Ils sont remplacés par des oiseaux nectarivores qui ne se nourrissent pas en faisant du vol en surplace comme le font nos oiseaux-mouches. Voici ici un mâle de Souimanga à croupion pourpre / Leptocoma zeylonica zeylonica / Purple-rumped Sunbird...




et un mâle de Souimanga de Loten / Cinnyris lotenius lotenius / Long-billed Sunbird.



Voici un oiseau d'une grande beauté: la Pirolle de Ceylan / Urocissa ornata / Sri Lanka Blue Magpie. Elle est endémique au Sri Lanka où elle ne se rencontre que dans les forêts verdoyantes.



Espèce endémique et emblématique du Sri Lanka, voici le très coloré Coq de Lafayette / Gallus lafayetii / Sri Lanka Junglefowl. Il se tient principalement en forêt, mais il ne craint pas la présence de l'homme.



Il n'est pas rare de rencontrer, dans les différents parcs protégés, des groupes de plus d'une trentaine de Cerfs axis ou Chital / Axis axis / Spotted Deer. Ils ont approximativement la taille de notre Cerf de Virginie,


C'est dans le parc national de Yala que j'ai la chance incroyable de capter ce magnifique Léopard / Panthera pardus / Leopard alors qu'il vient tout juste de se réveiller. Quelques secondes plus tôt, on ne voyait qu'un grand félidé bien couché sur une grosse branche. Et une trentaine de secondes plus tard, il n'y était plus.



C'est donc en compagnie de Anne et de nos amis Jean-Jacques Gozard et Richard Yank que j'ai passé le mois de novembre en Asie. En rétrospective, nous pouvons dire que nous avons rencontré nos objectifs. En Inde, nous avons observé 25 des 27 espèces endémiques possibles selon les endroits visités. Au Sri Lanka, nous avons contacté 32 des 33 espèces endémiques possibles. Seule la sous-espèce sri lankaise "imbricata" de la Grive dorée ou Grive de Horsfield / Scaly Thrush n'a pas été trouvée. Cette sous-espèce furtive ne se rencontre que dans les hautes terres du Sri Lanka et notre guide n'a fait que l'entendre. Malgré des fouilles exhaustives, il n'a pas été possible de la trouver. Par contre, nous avons très bien observé la sous-espèce neilgherriensis dans le parc Eradikulham, à 1833 mètres d'altitude.

Je vous reviens bientôt avec des sujets bien précis concernant ce voyage en Asie.

@ +.





1 commentaire:

Anonyme a dit…

Très intéressant...des oiseaux de toute beauté. Bien hâte de lire la suite.
Claudette Archambault