jeudi 1 août 2013

De retour de boréalie...

Me voici de retour d'un quatrième exode spatio-temporel en forêt boréale en quatre ans. Dans le cadre du   projet de l'Atlas des Oiseaux Nicheurs du Québec, j'ai l'immense bonheur d'être embauché pour aller inventorier les espèces qui nichent au nord du 49ième parallèle. Cette année, c'est en compagnie de Xavier Francoeur, un jeune biologiste de 26 ans, que j'ai vécu un super bel été.

Xavier Francoeur vérifie l'attache de sa bicyclette de montagne installée sur le véhicule tout terrain. Photo prise le 3 juin 2013 au camp forestier Wendigo.

À l'instar d'une autre équipe qui se trouvait plus à l'ouest, mais à la même latitude, nous avons pu éviter les pluies présentes plus au sud et les feux de forêt plus au nord. Pour un participant à l'atlas, il est essentiel que les matins soient sans vent et sans pluie s'il veut optimiser les 15 points d'écoute qui doivent être faits dans chacune des parcelles à couvrir. Heureusement pour nous, les matins se succédaient presque tous plus beaux les uns que les  autres. La belle température nous permettait ensuite de noter les indices de nidification dévoilés quelquefois parcimonieusement par les différentes espèces d'oiseaux rencontrées chemin faisant.

C'est ainsi que nous avons pu passer un minimum de 20 heures dans chacune des  24 parcelles de 10km X 10km qui nous avaient été attribuées par l'administration de l'atlas. À part une seule parcelle qui se trouvait près des monts Vallin au nord du Lac-Saint-Jean, notre terrain de jeu avait comme limite septentrionale le nord du Réservoir Gouin (à la latitude d'Obedjiwan) et il s'étendait jusqu'à Chibougamau au nord est et jusqu'à Waswanipi au nord ouest. J'étais heureux de retourner dans cette région, car je l'avais parcourue à une plus petite échelle lors de l'été 2011 avec François Gagnon. Nous y avions fait de très belles observations dont une rencontre mémorable, le 27 juin 2011, avec un groupe de 6 Tétras à queue fine / Sharp-tailed Grouse alors que nous traversions la parcelle 18WV07. Pour François et pour moi-même, c'était une première observation à vie de cette superbe et rare espèce.

Cette femelle de Tétras à queue fine / Sharp-tailed Grouse a été rencontrée sur un chemin forestier près de Matagami le 2 juillet 2012.


C'est toujours intéressant de reconnaître des lieux déjà visités même si ce n'est qu'en passant, car nous avons tellement de terrain à couvrir qu'il n'est pas question d'investir du temps dans des parcelles déjà couvertes au cours d'une année antérieure. C'est ainsi que les 6 semaines de l'atlas en régions éloignées, cru 2013, ont passé comme un coup de vent... léger, chaud, agréable et bénéfique.

Ouf !  Ça, c'est dont on se souvient ou plutôt c'est ce dont on veut se souvenir i.e. QUE des bons côtés. Mais il y a aussi quelques côtés moins agréables dont les pannes de batterie du véhicule principal, les enlisements dans la boue, les froids matinaux, les chaleurs excessives d'après-midi et nos amis omniprésents que sont les insectes... piqueurs !!! Ici, en forêt boréale, nous atteignons l'azimut dans cette catégorie: brûlots, mouches noires, moustiques, mouches à chevreuil et frappe-à-bord de tout acabit. Cette présence indésirable est cependant essentielle pour maintenir l'écologie du milieu. Ici, c'est le paradis des moucherolles, des parulines et de tous les autres passereaux insectivores. En fait, ce lieu est idéal pour toutes variétés d'oiseaux. Même les oiseaux essentiellement frugivores, nectarivores ou granivores, nourrissent leurs oisillons d'insectes qui fournissent un apport calorique optimal et assurent un développement rapide. Car, au nord du 49ième parallèle, la présence des oiseaux migrateurs est courte. C'est à partir du début juin que l'arrivée massive a lieu et que les oiseaux revendiquent un territoire de nidification. Huit semaines plus tard, les lieux ont retrouvé leur silence. Quelques espèces s'occupent encore d'une deuxième nichée, mais la majorité d'entre elles a déjà accompli la tâche et leur présence s'avère alors très difficile à déceler. Cette brièveté temporelle a été particulièrement apparente en 2013. Les oiseaux ont mis du temps à arriver en forêt boréale, mais leurs chants se sont faits entendre aussitôt et ils se sont mis au travail de nidification sans délai.

Ce Viréo à tête bleue / Blue-headed Vireo vient d'arracher un morceau d'écorce de Bouleau à papier pour décorer son nid. Photo prise le 8 juin 2013 dans la Zec de la Boiteuse, près des monts Vallin, Lac-Saint-Jean.

J'ai surpris ce Moucherolle tchébec / Least Flycatcher le 28 juin 2012. Lui aussi avait orné son nid d'écorce de bouleau. Des fils d'araignées servaient à lier tous les matériaux.

Petite famille de Garrot à oeil d'or / Common Goldeneye surprise dans la parcelle 18WV27 le 27 juin 2013.

Voici trois autres canetons faisant partie de la même petite famille. Ils s'étaient éloignés de leur mère, mais ils l'ont rejointe quelques minutes plus tard.

Cette Bernache du Canada / Canada Goose est apparue devant moi alors que j'arrivais près d'un étang à castor. Le mâle n'était pas très loin et il a tenté d'attirer mon attention afin de m'éloigner de la famille.

Je termine ce billet en vous présentant trois fleurons de la forêt boréale. Des espèces que j'aime retrouver d'année en année. 

Voici un magnifique mâle de Tétras du Canada / Spruce Grouse en pariade devant une femelle que je ne voyais pas. Prise dans la parcelle 18XU07 le 4 juin 2013.

Le Moucherolle à côtés olive / Olive-sided Flycatcher est abondant en forêt boréale. Il peut occuper différents habitats, mais il est souvent associé aux milieux humides: tourbières, rivières forestières, lacs, étangs de castor... Photo prise le 30 juin 2013 dans la parcelle 18WA81.

Cet Engoulevent d'Amérique / Common Nighthawk est sur le point de regagner le sol afin de couver ou de nourrir un jeune. Malgré que le lieu d'atterrissage a été noté, il a été impossible de retrouver un nid ou un oisillon par terre. Photo prise le 25 juin 2013 dans la parcelle 18VU33.

À bientôt ...



1 commentaire:

Jean-Sébastien Guénette a dit…

Toujours un plaisir de lire tes péripéties Laval! :)